Retour vers la page d'accueil
Vers ICAR
Accueil > FAQ
Imprimer

FAQ : Ces corpus peuvent-ils circuler ?

Aujourd’hui, le prêt de ces corpus ne peut être consenti qu’à titre exceptionnel, expérimental et individuel. Par principe, il ne peut y avoir de prêt que dans le cadre d’un échange et moyennant la signature d’une convention.

Les raisons qui restreignent de façon aussi draconienne la circulation des corpus sont les suivantes :

- Raisons légales : protection des droits des personnes enregistrées, protection des droits des auteurs des corpus. Des expertises sont en cours sur ce point.
- Raisons financières : l’UMR ICAR n’a pas les moyens en personnel lui permettant d’organiser un service de prêt.
- Raisons déontologiques : il n’existe pas en France de communauté d’usagers ayant défini ce que seraient les “bonnes pratiques” professionnelles dans ce domaine.
A titre d’exemple, au niveau international, l’Institut für Deutsche Sprache, Mannheim, ne communique que très exceptionnellement, et sous conditions, ses corpus oraux.
- Raisons éthiques et personnelles : les personnes enregistrées et les auteurs des corpus ont toute liberté de refuser la communication des enregistrements auxquels ils ont participé.
Les recherches menées sur le plan juridique et éthique dans le cadre du PSI « Patrimoine et archivage documentaire » : Pour une archive des langues parlées en interaction s’emploient à faire évoluer cette situation actuellement très restrictive.


 

Pour citer cette page : groupe ICOR 2006, titre de la page, site CORINTE
http://icar.univ-lyon2.fr/projets/corinte/