Retour vers l'Accueil du
	  site

Equipe CÉDILLES

Sous-équipe LLMA “Langues et littératures du monde arabe”

Responsable : G. Bohas

Membres : B. Paoli, F. El Qasem

Membres associés sur les projets : F. Guinle (Lyon 2), M. Dat, D.E. Kouloughli (CNRS), A. R. Saguer

Le champ général de recherches est constitué par : “les langues et les littératures du Monde Arabe étudiées à travers les productions et pratiques langagières donnant lieu à des productions de textes”. Il reprend celui que le CELLMA s’est donné dès l’origine. Cette définition reflète une ambition : remplacer la dichotomie traditionnelle entre “études linguistiques” et “études littéraires” par une pluralité de “sciences des textes”, reposant, au delà de la spécificité des interrogations et des programmes, sur un socle méthodologique commun. Cette méthodologie repose fondamentalement sur la décision d'exploiter de la façon la plus systématique toutes les potentialités qu'offre aujourd'hui le développement des nouvelles technologies de traitement de l'information : on pense ici notamment à la constitution et à l'exploitation de grandes bases de données textuelles, qui constitueront l'aspect fondamental, le “socle dur”, du travail de l'équipe.

2.1. Axe 1 : Littérature

2.1.1. Littérature populaire : le Roman de Baybars

Responsable : G. Bohas

Chercheurs associés au projet : D. E. Kouloughli (pour l’étude des corpus en arabe), K. Zakharia (pour l’édition), F. Guinle
Il s’agit d’une étude à la fois
– littéraire : contribution à l’étude de la littérature populaire dans le monde arabe ;
– linguistique : constitution d’un corpus sur la langue des conteurs, contribution à l’étude de la langue arabe du XVIe au XXe siècle.
L’édition du texte commencée en 2000 progresse au rythme d’un volume (350 p.) par an.
Publications prévues : édition du texte du Roman, un volume par an (réalisation du tome VII en cours) ; éditions des actes du Colloque Internationnal (tenu à Damas, en collaboration avec l’IFPO) : Le roman populaire, tradition et perspectives d’avenir (27 28 avril 2005) ; divers articles traitant de la structure et des techniques du roman.

2.1.2. Poétique arabe ; recherches sur la poésie arabe classique et moderne

Responsable : G. Bohas

Participant : B. Paoli

Les vers et poèmes anciens qui nous sont parvenus (soit approximativement de la seconde moitié du Ve siècle de l’ère chrétienne aux deux tiers du VIe siècle), sous forme écrite, représentent vraisemblablement un total de cinquante à soixante-quinze mille vers, dont une partie seulement est disponible sous forme électronique. Un des objectifs de l’équipe est la constitution d’un corpus et d’une base de données concernant spécifiquement ces poètes. L’analyse formelle de la poésie portera en premier lieu sur la métrique et le style formulaire, dont l’interaction semble être au fondement de la tradition poétique orale de l’époque. Le style formulaire de la poésie arabe ancienne n’a été à ce jour que peu étudié et l’analyse de l’interaction des formules et des mètres, en particulier, où paraît pourtant se jouer un acte essentiel de la création poétique, reste en grande partie à faire. Deux thèses seront consacrées à cet aspect.
B. Paoli, actuellement pensionnaire à l’Institut Français du Proche-Orient, publiera une version remaniée de sa thèse aux éditions Honoré Champion, un petit ouvrage sur le style formulaire des poètes arabes anciens, un manuel de versification. Il procédera à l’édition de l’œuvre d’un ou deux poètes jugés particulièrement représentatifs et à l’élaboration d’un dictionnaire formulaire.
G. Bohas poursuivra ses travaux et publications sur l’aspect métrique de la poésie arabe classique et moderne.

2.2. Axe 2 : Langue

2.2.1. Linguistique : organisation du lexique des langues sémitiques dans le cadre de la théorie des matrices et des étymons

Responsable : G. Bohas

Chercheurs associés au projet : M. Dat, A. R. Saguer, D.E. Kouloughli

Réalisation d’une base de données sur le lexique de l’arabe classique. Le travail consiste à transférer le dictionnaire Kazimirski sur une base de données (D-BASE et ACCES).
Publications : deux livres en cours (Bohas & Dat, Bohas & Saguer) ; nombreux articles sous-presse.

2.2.2. Etude de l’arabe moderne. Problèmes de l’expression et de la traduction en arabe

Responsable : G. Bohas

Participant : F. El Qasem

La recherche dans ce domaine a commencé en 1980. On a d’abord constitué empiriquement une base d’énoncés courants, puis on s’est inspiré du livre Un niveau Seuil en français. Ces recherches ont donné lieu à une première publication : Rédiger en arabe.
L’objectif pour les quatre années à venir est de développer la base de données et de réaliser plusieurs batteries d’exercices exploitant cette base dans le but d’amener les étudiants à progresser effectivement dans la rédaction.
Publications prévues : reformulation et développements de Rédiger en arabe ; nombreux articles sur la traduction technique et littéraire.
Revue : Langues et Littératures du Monde Arabe ; 5 numéros sur papier parus. Passage sur le support électronique en cours. Secrétaire de rédaction : E. Lambert (Ingénieur d’études, ENS).
Enseignement : Master Langue arabe et formation doctorale : ENS (cohabilités avec Lyon 2).